elevage chevaux deux sèvres poitou charente
Edelweis,

Edel'Rando

Edel'paradise est MEMBRE PARTENAIRE DE ALTER EQUUS

Qui sommes-nous ?

 

 

 

 

Passionnée de chevaux, en 1996 je rentre en formation BEPA option élevage du cheval. Là c'est le déclic !

 

 

 

 

C'est le cheval qui m'intéresse et non l'équitation qu'on apprend en club.

J'ai la chance de faire une grande partie de ma formation à l'élevage de Gamet où j'apprends l'élevage du cheval de sport avec des techniques très perfectionnées.

 

Juin 1998, une perle noire des Pyrénées débarque à la maison, c'est l'occasion de mettre en application ce que j'apprends à l'école et en stage. Edelweis Defontane, avec lui rien n'est simple, il faut savoir nourrir un cheval qui se nourrit d'un rien et qui a un caractère bien trempé. C'est l'école de la vie !

 

Septembre 1998, je m'oriente vers le bac Pro GCEA (Conduite et Gestion d'exploitation) option élevage du cheval.

Voulant découvrir une autre vision de l'élevage, j'effectue mon stage dans un gros élevage de Mérens où je découvre l'élevage en "plein air" pour une équitation de loisir.

 

En parallèle, je pars faire des stages de courte durée : Vétérinaire équin, tourisme équestre, maréchalerie...

Mais surtout chez un homme de cheval dans un centre d'équitation pour handicapés.

Il me fera comprendre l'importance de :

- L'alimentation du cheval sur sa santé : le foin ou l'herbe sont la base de l'alimentation du cheval, même de sport.

- La relation que nous nouons avec le cheval : ce serait un début d'éthologie" mais à l'époque le mot est tabou !

- L'impact de l'utilisation du cheval sur son physique.

 

En 2000, je comprends que le monde du cheval est un milieu difficile pour trouver un travail viable, je m'oriente donc vers un BTS commercial.

Je n'oublie pas pour autant le cheval en passant en parallèle le diplôme d'Accompagnateur de Tourisme Équestre et en partant à l'aventure de formations diverses telles que l'éthologie, l'équitation sans fer, le TREC, l'endurance, de longues randonnées avec Edel, ...

  

2007, le travail nous fait quitter la Picardie pour découvrir une région très accueillante et dynamique : le Poitou-Charentes !

 

Décembre 2010, après avoir combattu la maladie Edelweis nous quitte et me fait réaliser l'importance de ne pas attendre pour réaliser ses rêves.

 

Mars 2011 j'achète Uline du Jardinet pour commencer cette nouvelle aventure : L'élevage de chevaux.

 

 

 

Aujourd'hui je continue à me former auprès de moniteurs d'équitation, d'éleveurs, ... et en équitation "Éthologique" où j'ai pour objectif de passer les savoirs éthologiques et le but principal: trouver des solutions pour le bien être des chevaux, travailler pour le plaisir de tous 

 

 

 

Le CDTE85 parle de Amélie Fayard : 

Rencontre avec Amélie Fayard